BENBASSA Esther - Etre juif après Gaza

Recommandations, comptes rendus etc.
Répondre
L'Autre
Administrateur
Messages : 247
Enregistré le : sam. avr. 21, 2007 7:47 am

BENBASSA Esther - Etre juif après Gaza

Message par L'Autre » ven. nov. 27, 2009 10:43 am

Etre juif après Gaza
de Esther Benbassa


Etre juif après Gaza. Ce titre peut susciter un certain malaise. On pourrait penser qu’Esther Benbassa fait reposer sur tous les Juifs la responsabilité des actes du gouvernent israélien. Dans le cœur de l’ouvrage elle précise que si cette confusion entre Juifs et Israéliens n’est pas souhaitable, elle n’est pas pour autant tout à fait infondée. Ce petit essai comporte d’autres réflexions qui portent, entre autres, sur les relations entre Israël et la diaspora, et notamment sur le rôle à jouer de cette dernière pour aider Tel-Aviv à trouver une solution de paix acceptable pour les deux parties.

Esther Benbassa estime que quelque chose de nouveau s’est passé avec la dernière offensive israélienne contre Gaza. La ligne de démarcation a été franchie entre ce qu’un Juif, avec l’histoire dont il est le dépositaire, peut admettre, et ce qu’il ne peut que refuser s’il veut que son judaïsme reste une vision du monde empreinte d’humanité, donc d’universalité. Il est difficile de la suivre sur ce terrain tant la « nouveauté » semble dur à identifier. Peut-être aurait-elle dû développer un peu plus.

Benbassa rappel à juste titre qu’Israël n’est pas pire ni meilleur qu’une autre nation. En revanche, le traitement qu’on lui applique, l’admiration comme la détestation qu’il suscite sont d’une autre nature. A ce propos elle déplore la tournure haineuse et violente que prend parfois la défense de la cause palestinienne. Ainsi, même si les temps sont graves, le soutien à la cause palestinienne a plus que jamais besoin d’une charte de bonne conduite.

Plus surprenant, selon un sondage de 2007 mené par Stephen Cohen et Ari Kelman, les jeunes Juifs américains ne se soucient pas beaucoup d’Israël et plus de la moitié des moins de 35 ans ne verraient pas sa disparition éventuelle comme une tragédie personnelle.

Benbassa propose que la diaspora s’impose plus à Israël, pour que ce dernier ressemble enfin à ce pays éthique imaginé et aimé. Elle témoigne aussi de sa volonté d’être juive sans rejeter Israël, sans pour autant accepter la guerre immorale que mène Tel-Aviv. Pour ce qui est du règlement de paix, les USA, et dans une moindre mesure l’Europe, doivent imposer une solution.
"Étudiez comme si vous deviez vivre toujours; vivez comme si vous deviez mourir demain."

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité