SAMIR KHALIL Samir - Islam en Occident

Recommandations, comptes rendus etc.
Répondre
L'Autre
Administrateur
Messages : 247
Enregistré le : sam. avr. 21, 2007 7:47 am

SAMIR KHALIL Samir - Islam en Occident

Message par L'Autre » sam. déc. 12, 2009 11:21 pm

Islam en Occident - Les enjeux de la cohabitation
de Samir Khalil Samir


Quelles sont les modalités pour que l’intégration des musulmans européens soit réussie ? Telle est la question auquel Samir Khalil Samir tente de répondre dans cet essai. Ce dernier semble attribué à la civilisation occidentale des valeurs intrinsèquement positives auquel les musulmans, adeptes d’un système injuste, doivent se conformer. On ne peut que le rejoindre sur sa critique de l’establishment de l’islam, très souvent rétrograde, conservateur dans le meilleur des cas. Tout comme certaines critiques semblent tissées de bon sens. Malheureusement de nombreuses réflexions sont tellement caricaturales et entachées de mauvaises foi qu’elles rendront inaudible l’ensemble pour la plupart des musulmans. Samir Khalil ne pourra que toucher des convaincus.

Contrairement à ce que Samir Khalil affirme, la relecture critique de l’islam n’est pas uniquement le fait des savants musulmans habitant en Europe ou y ayant étudié. En revanche, il est indéniable qu’il s’agit là d’un champ d’études jalonné par de nombreux tabous et que celles et ceux qui s’y sont frottés ont souvent subi les foudres de l’orthodoxie autoproclamée. Tout comme il est vrai que leur audience dans les pays arabo-musulmans est très faible.

Tout au long de l’ouvrage, on décèle une certaine idéalisation de l’Europe. Ainsi, cette dernière se serait construite sur des valeurs telles que la liberté, la dignité humaine, la justice le respect, la solidarité, mais aussi l’égalité entre femmes et hommes. Alors que pour un musulman la solidarité serait avant tout par rapport aux musulmans, dans le monde européen la solidarité serait universelle. La fameuse maxime « rend rendez à Cesar ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu » est mise en avant par Samir Khalil pour indiquer que la séparation des pouvoirs est au fondement de la société chrétienne. Il oublie de dire que ce n’est qu’a posteriori qu’on a privilégié cette interprétation au détriment de celle, plus ancienne, d’une sacralisation de l’autorité.

Selon Samir Khalil, deux catégories de musulmans sont dangereuses, les Européens convertis ainsi que les imams. Il affirme que cela serait un fait avéré, établi, que la radicalisation de l’islam se fait le plus souvent par le biais des imams. Dans un autre registre, le bon musulman (sic !) ne pourrait pas comprendre la laïcité car elle n’existe pas dans son paradigme socio-culturel. Pour ce qui est du hijab, l’auteur estime que , avant d’être une question de fidélité à la tradition de l’islam, le voile est un accessoire politique qui s’insère dans un projet d’islamisation de l’Europe. Il affirme pourtant quelques pages plus loin qu’à travers les immigrés, il n’y a pas de plan d’islamisation de l’Europe.
"Étudiez comme si vous deviez vivre toujours; vivez comme si vous deviez mourir demain."

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité