LEVY Gideon - Gaza, articles pour Haaretz 2006-2009

Recommandations, comptes rendus etc.
Répondre
L'Autre
Administrateur
Messages : 247
Enregistré le : sam. avr. 21, 2007 7:47 am

LEVY Gideon - Gaza, articles pour Haaretz 2006-2009

Message par L'Autre » ven. janv. 22, 2010 9:34 pm

Gaza - Articles pour Haaretz, 2006-2009
de Gideon Levy


Jeune travailliste, Gideon Levy devient en 1978 porte-parole de Shimon Pérès. Il explique qu’avant d'aller dans les territoires, il était comme « M. Tout-le-Monde », indifférent au sort des Palestiniens. C’est sa conversion au métier de journaliste, pendant la première Intifada, qui le confrontera à la réalité des territoires occupés. Depuis, Gideon Levy expose cette dernière dans sa chronique hebdomadaire au journal Haaretz. Le moins que l’on puisse dire est qu’il ne ménage pas la politique israélienne. Levy ne s’en cache pas, il cherche à rendre furieux ses lecteurs. Susciter la colère et l’indignation face à ce qu’Israël inflige aux Palestiniens.

Il semble qu’il faille resituer les articles de Gideon Levy dans leur contexte israélien pour pleinement les apprécier. A savoir qu’il écrit en réaction au non-dit des autres quotidiens et des politiques. Cela explique son ton emphatique et le fait qu’il ne présente qu’un versant de la réalité. Il reste pas moins que certains superlatifs qu’il emploie desservent son propos. Dans un des articles, il affirme pourtant que ce que vivent les Palestiniens n’est pas la seule injustice au monde ni la pire.

Dans cette suite d’articles, il est beaucoup question de la violence que subisse les Palestiniens, que cela soit lors d’offensives comme « pluie d’été », « plomb durci » etc. ou lors d’assassinats « ciblés », avec leur cortège de dommages collatéraux . Gideon Levy estime que plus rien ne différencie Israël d’une organisation terroriste. Dans un même temps, il reproche au Hamas, par sa bêtise, d’avoir attiré cette catastrophe sur lui et son peuple. Si l’ensemble des Gazaouis mérite d’être punis à cause des qassam pourquoi l’ensemble des Israéliens ne méritent-ils pas d’être punis à cause de l’occupation se demande-t-il.

Il est aussi question de la schizophrénie d’Israël qui s’indigne contre le boycott que certains prônent à son encontre mais qui dans un même temps prêche un autre boycott, contre le Hamas. Du courant de petits Ahmadinejad en bleu et blanc, qui plus modeste que l’original, se contentent de proposer de raser des villages, de les aplatir et d’affamer des populations entières. D’un général dont les hommes ont commis différentes bavures et qui a été condamné… à cause de son fils de 14 ans a conduit un véhicule militaire.

L’article qu’il a consacré au film d’Ari Folman, « Valse avec Bachir » semble des plus déplacé. Ainsi, ce film serait une entreprise de désinformation et de manipulation qui mérite une marque d’infamie pour le message qu’il véhicule. L’auteur glisserait en filigrane le message qui veut que les Israéliens n’y sont pour rien, que c’est la faute des nazis. Folman souhaiterait aussi dire au monde entier : « Regardez comme nous sommes formidables ». On se demande comment Levy peut se permettre d’être aussi péremptoire. On a peu l’impression que, pour le coup, il dénie tout droit à une autre sensibilité que la sienne.

L’ouvrage se termine sur une réflexion qui peut laisser pessimiste mais qui est pourtant des plus pertinente. Il rappel que les Palestiniens ont beaucoup plus besoin de la paix que les Israéliens. Ainsi ces derniers vaquent à leurs occupations quotidiennes tandis que les Palestiniens souffrent de l’injustice et de l’occupation. Celle-ci ne cessera pas tant que les israéliens n’en payeront pas le prix. Ils ne prendront jamais l’initiative d’y mettre fin eux-mêmes car ils n’ont aucune raison de le faire.
"Étudiez comme si vous deviez vivre toujours; vivez comme si vous deviez mourir demain."

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité