ENDERLIN Charles - Un enfants est mort

Recommandations, comptes rendus etc.
Répondre
L'Autre
Administrateur
Messages : 247
Enregistré le : sam. avr. 21, 2007 7:47 am

ENDERLIN Charles - Un enfants est mort

Message par L'Autre » jeu. déc. 23, 2010 8:23 pm

Un enfant est mort - Netzarim, 30 septembre 2000
de Charles Enderlin


Plus de dix ans après la mort de Mohammed Al-Dura, ce qui est devenu « L’affaire Al-Dura » n’en finit plus de faire des remous. D’aucuns se sont sentis investi d’une mission quasi-divine, prouver l’imposture du traître Enderlin. C’est la genèse de cette croisade et des diverses attaques contre sa personne que narre le correspondant de France 2 à Jérusalem. Tout au long de sa carrière, il a toujours essayé d’être le plus objectif possible. Ses nombreux ouvrages sont là pour en témoigner. On ne peut pas en dire autant de la meute à ses trousses. Il ne s’agit pas d’un combat pour la vérité comme certains aiment le présenter. Les motivations sont tout autres. Elles oscillent entre la défense inconditionnelle d’Israël et la détestation d’Enderlin.

Le journaliste Daniel Pearl fût égorgé devant une image de Mohammad Al-Dura. Ce fait illustre à lui seul à quel point cette séquence a été récupérée et instrumentalisée. Est-ce que l’on peut pour autant en tenir rigueur à Enderlin ? Qu’aurait-il dû faire ? A propos de l’origine des tirs, il écrit que sa seule certitude est que les balles provenaient de la position israélienne.

A l’aune de l’impact de cette séquence télévisée qui fit le tour de la planète, il est des plus déroutant qu’Israël n’a jamais ouvert aucune enquête officielle. Il y a bien eu celle du général Yom Tov Samia, menée à titre individuelle, selon Shaul Mofaz, alors chef d’état major des armées. Ce même général Samia qui fit détruire le fortin palestinien et le mur devant lequel se trouvaient Mohammad et son père. Officiellement pour des raisons de sécurité. Destruction qui écarta 95% des preuves comme le relève un expert en balistique. Curieuse façon de procédé…

Enderlin revient à différentes reprises sur cette enquête et les irrégularités qui l’ont entachées. Cette même enquête a aussi été vertement critiquée par le tribunal de paix de Tel-Aviv. Il est aussi à noter qu’aux yeux du Shin Beth (service de sécurité intérieure) il n’y a pas eu de conspiration. Quoi il en soit, il semble que, comme pour les adeptes de la théorie du complot du 11 septembre, aucun fait ne pourra ébranler les certitudes de celles et ceux pour qui il s’agit là d’une des plus grandes impostures de l’histoire audiovisuel. Pour reprendre le titre d’un article de la revue « Actualité juive ».
"Étudiez comme si vous deviez vivre toujours; vivez comme si vous deviez mourir demain."

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité