Gaza: plus de 360 morts, Israël exclut un cessez-le-feu

Répondre
L'Autre
Administrateur
Messages : 247
Enregistré le : sam. avr. 21, 2007 7:47 am

Gaza: plus de 360 morts, Israël exclut un cessez-le-feu

Message par L'Autre » mar. déc. 30, 2008 9:28 pm

AFP 30.12.2008 a écrit :Gaza: plus de 360 morts, Israël exclut un cessez-le-feu

Les forces terrestres israéliennes se tenaient prêtes mardi pour intervenir à Gaza, où les attaques aériennes visant à mater le Hamas ont fait plus de 360 morts depuis samedi, Israël excluant pour l'heure tout cessez-le-feu.

Les forces terrestres sont prêtes à agir. Tout le monde est en place sur le terrain", a déclaré à l'AFP la porte-parole de l'armée, Avital Leibovitz.

"L'option existe. Elle peut être appliquée, mais pour l'instant nous ne frappons que par les airs et par la mer", a-t-elle précisé.

Depuis le début de l'offensive samedi, Israël a frappé la bande de Gaza essentiellement par les airs et épisodiquement par la mer, tout en agitant la menace d'opérations terrestres.

Les raids aériens se sont poursuivis dans la nuit et mardi matin.

Deux soeurs, âgées de 4 et 11 ans, ont été tuées dans le dernier raid en date, mardi matin, qui a visé une charrette tirée par un âne à Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza, selon des sources médicales.

Dans le secteur de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, un Palestinien a été tué et deux autres blessés dans un raid aérien contre une position de la police du Hamas, selon les mêmes sources.

Au total, 363 Palestiniens, en majorité des membres du Hamas, ont été tués et quelque 1.700 blessés dans les attaques israéliennes depuis samedi, selon un nouveau bilan fourni par le chef des services d'urgence à Gaza, Mouawiya Hassanein.

Il a affirmé que des dizaines de civils figuraient parmi les morts, dont 39 enfants de moins de 16 ans et 13 femmes.

Dimanche soir, cinq soeurs d'une même famille ont été tuées lorsqu'une mosquée s'est effondrée sur leur maison à la suite d'un raid israélien.

En dépit des attaques israéliennes massives, le Hamas a continué de tirer des roquettes en direction du territoire israélien, trois de ces engins chutant mardi matin à Sdérot (sud).

Ces tirs ont fait depuis samedi quatre morts en Israël: trois civils et un soldat. Selon l'armée, pendant cette période, plus de 200 roquettes et obus de mortier ont été tirés.

Les dirigeants israéliens affirment que l'opération "plomb durci", d'une violence inédite depuis l'occupation des territoires palestiniens par Israël en 1967, vise à mettre fin aux tirs de roquettes sur le sud du pays de la bande de Gaza, contrôlée depuis juin 2007 par le Hamas.

Mais le vice-Premier ministre Haïm Ramon, numéro deux du gouvernement, est allé plus loin lundi en affirmant que le but de l'opération était "de faire tomber le régime" du Hamas.

Le ministre des infrastructures Binyamin Ben Eliezer a pour sa part affirmé mardi à l'AFP qu'Israël n'était "pas intéressé à ce stade par un cessez-le-feu avec le Hamas dans la bande de Gaza".

"S'il y a un cessez-le-feu, cela permettra au Hamas de reprendre des forces, de retrouver ses esprits, et de préparer une attaque plus dure contre Israël", a-t-il estimé.

A New York, lundi, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon avait qualifié l'escalade de la violence d'"inacceptable". "Israël et le Hamas doivent cesser leurs actes de violence et un cessez-le-feu doit être déclaré immédiatement", avait-il souligné.

Le vice-ministre israélien de la Défense Matan Vilnaï a affirmé mardi qu'Israël était prêt à se battre pendant "des semaines". "Nous sommes prêts à un conflit prolongé et à des semaines de combat", a-t-il déclaré.

Le Premier ministre israélien Ehud Olmert a pour sa part affirmé que les opération en cours étaient "la première phase parmi plusieurs autres déjà approuvées par le cabinet de sécurité".

Par ailleurs, une vedette de la marine israélienne a heurté un bateau transportant des militants propalestiniens qui tentaient mardi matin de briser le blocus imposé à la bande de Gaza, le contraignant à rebrousser chemin.

Marquant clairement son soutien à Israël, la Maison Blanche a affirmé comprendre que l'Etat hébreu "doive agir pour se défendre", et estimé que l'Etat hébreu ne voulait pas reprendre le contrôle de Gaza.

Des manifestations contre l'offensive israélienne se sont poursuivies mardi dans le monde arabe.

Au Yémen, des manifestants ont brièvement investi le consulat égyptien à Aden (sud), pour protester contre l'attitude du Caire, qui refuse d'ouvrir de manière permanente sa frontière avec Gaza.
"Étudiez comme si vous deviez vivre toujours; vivez comme si vous deviez mourir demain."

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité