L'Onu vote le cessez-le-feu à Gaza, abstention américaine

Répondre
L'Autre
Administrateur
Messages : 247
Enregistré le : sam. avr. 21, 2007 7:47 am

L'Onu vote le cessez-le-feu à Gaza, abstention américaine

Message par L'Autre » sam. janv. 10, 2009 12:14 am

Reuters 09.01.09 a écrit :L'Onu vote le cessez-le-feu à Gaza, abstention américaine

Le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté jeudi une résolution demandant un cessez-le-feu immédiat dans la bande de Gaza et un retrait complet de l'armée israélienne de l'enclave palestinienne.

Les Etats-Unis se sont abstenus lors de ce vote souhaitant voir ce qui pouvait émerger de l'initiative de médiation du président égyptien Hosni Moubarak, a expliqué le secrétaire d'Etat américain Condoleezza Rice.

Malgré cette abstention, les Etats-Unis ont affirmé soutenir le texte, a ajouté Rice qui a eu plusieurs entretiens téléphoniques avec le Premier ministre israélien Ehud Olmert et s'est entretenue avec le président George W. Bush juste avant le vote.

"Les Etats-Unis estiment important de connaître les résultats des efforts égyptiens de médiation afin de voir ce que cette résolution prévoit de soutenir", a dit Rice s'adressant au Conseil.

La résolution "insiste sur l'urgence de et appelle à un cessez-le-feu immédiat, durable et totalement respecté, qui doit conduire à un retrait des forces israéliennes de Gaza."

La résolution appelle également à des mesures pour faire cesser la contrebande d'armes entre l'Egypte et la bande de Gaza ainsi qu'à une réouverture des points de passage menant au territoire palestinien.

Le texte demande enfin "un approvisionnement sans entraves" et une distribution de l'aide humanitaire à Gaza alors que les combats qui durent depuis 14 jours ont fait 765 morts palestiniens, dont de nombreux civils.

Ce vote fait suite à plusieurs jours d'intenses tractations entre les ministres des nations arabes et les puissances occidentales à l'Onu, dont les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne.

COMPENSATIONS

Pour les Britanniques qui ont largement contribué à l'élaboration de ce texte, celui-ci montre "un véritable consensus sur une série claire d'objectifs", a dit David Miliband.

En adoptant ce texte, les Nations unies ont su "s'exprimer haut et fort, avec autorité et sans équivoque", a ajouté le secrétaire au Foreign Office.

Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riad al Malki a demandé qu'Israël, "puissance occupante, mette immédiatement en application cette résolution".

Il a ensuite confié à des journalistes qu'il craignait que cela ne se produise pas.

Un diplomate occidental a expliqué que les revendications des Israéliens et des Palestiniens avaient été prises en compte.

"Vous devez fournir aux Israéliens quelque chose qui répond à leurs légitimes inquiétudes sécuritaires concernant la contrebande d'armes et vous devez offrir une compensation aux Palestiniens en trouvant une manière viable d'ouvrir les points de passage" vers Gaza.

Tandis que la résolution était adoptée à New York, les combats se sont poursuivis dans la nuit de jeudi à vendredi avec de nouveaux bombardements de l'aviation israélienne sur les faubourgs de Gaza.

Jeudi, l'agence de l'Onu chargée de l'assistance aux réfugiés palestiniens (UNRWA), qui fournit une assistance à 750.000 Gazaouis, a suspendu toutes ses opérations dans la bande de Gaza, "en raison de l'augmentation des actes hostiles contre ses installations et son personnel".

L'UNRWA gérait l'école de Djabalia où plus de 45 personnes ont péri mardi dans des tirs israéliens. Deux manutentionnaires ont par ailleurs été tués jeudi par des tirs de char contre un convoi de l'agence onusienne. Les convois humanitaires ont aussitôt été suspendus vers les points de passage d'Erez et Kerem Shalom.

Des responsables médicaux palestiniens ont déclaré que le Croissant-Rouge avait découvert 35 nouveaux corps dans des zones de combat du nord et de l'est de la ville de Gaza, ce qui porte à 765 le nombre de Palestiniens tués depuis l'offensive "Plomb durci", selon le ministère de la Santé de l'administration du Hamas. On compte en outre au moins 3.000 blessés.

Ce ministère a indiqué, sans que cela soit confirmé de source indépendance, que 34% des Palestiniens tués étaient des enfants (cela équivaudrait à 250 environ), de même que 35% des blessés. Les civils, et notamment les enfants qui représentent 56% de la population de la bande de Gaza, portent le plus lourd fardeau des violences en cours.

Version française Pierre Sérisier
"Étudiez comme si vous deviez vivre toujours; vivez comme si vous deviez mourir demain."

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité