Nétanyahou en tête des sondages, Mitchell poursuit tournée

Répondre
L'Autre
Administrateur
Messages : 247
Enregistré le : sam. avr. 21, 2007 7:47 am

Nétanyahou en tête des sondages, Mitchell poursuit tournée

Message par L'Autre » lun. févr. 02, 2009 4:29 pm

AP 30.01.09 a écrit : Nétanyahou en tête des sondages en Israël, Mitchell poursuit sa tournée au Proche-Orient

A moins de deux semaines des élections législatives en Israël, un groupe de défense des droits de l'homme a épinglé vendredi l'attitude du gouvernement israélien dans la colonisation illégale en Cisjordanie, tandis qu'un nouveau sondage donnait le chef du Likoud (droite), Benyamin Nétanyahou, en tête des intentions de vote
Alors que l'émissaire de Barack Obama pour le Proche-Orient, George Mitchell, poursuivait sa tournée dans la région, les Etats-Unis ont débloqué une contribution de 20 millions de dollars pour financer l'aide humanitaire d'urgence dans la bande de Gaza. Jeudi, l'ONU avait lancé un appel visant à collecter 613 millions de dollars pour aider les habitants du petit territoire à se remettre de trois semaines de bombardements israéliens.
Le département d'Etat américain a précisé que Barack Obama avait autorisé le versement des 20 millions, prélevés sur le budget du Fonds américain d'aide d'urgence aux réfugiés et à la migration (ERMAF), au profit des habitants de la bande de Gaza. L'argent sera remis à des agences de l'ONU et au Comité international de la Croix-Rouge, qui distribuent l'aide humanitaire dans l'étroite bande côtière.
De son côté, l'Union européenne a appelé Israël à faciliter l'accès des convois humanitaires à la bande de Gaza. Selon le porte-parole de la Commission européenne, John Clancy, seulement 120 camions chargés d'aide peuvent y entrer quotidiennement contre environ 500 en 2007. La Commission a aussi demandé à Israël de permettre aux travailleurs humanitaires d'entrer plus vite dans le territoire palestinien. Il leur faut environ cinq jours actuellement et Bruxelles souhaite que ce délai soit raccourci à 48 heures.
Après avoir rencontré la veille en Cisjordanie le président palestinien Mahmoud Abbas, l'émissaire de M. Obama pour le Proche-Orient a affirmé vendredi à Jérusalem l'engagement de la nouvelle administration américaine "à rechercher activement et résolument une paix durable entre Israël et les Palestiniens ainsi qu'entre Israël et ses autres voisins arabes".
Visitant les locaux de l'UNRWA, l'agence des Nations unies en charge des réfugiés palestiniens, George Mitchell a rappelé que Barack Obama avait "exprimé sa profonde préoccupation sur les récentes pertes de vies humaines et souffrances substantielles à Gaza". Il a également rencontré vendredi à Jérusalem le chef de l'opposition, le leader du Likoud, Benyanmin Nétanyahou.
Le diplomate américain est arrivé mardi en Egypte, étape inaugurale d'une tournée d'au moins huit jours destinée à consolider le fragile cessez-le-feu dans la Bande de Gaza et à relancer les pourparlers de paix israélo-palestiniens. M. Mitchell doit encore se rendre en Jordanie, Turquie, Arabie saoudite, France et en Grande-Bretagne.
A l'approche des législatives du 10 février en Israël, le parti de Benyamin Nétanyahou a les faveurs des électeurs, montre un sondage publié vendredi: le Likoud obtiendrait 28 des 120 sièges de la Knesset. Soit cinq de plus que Kadima, le parti centriste de la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni, rivale la plus sérieuse de M. Nétanyahou pour le poste de Premier ministre. Les travaillistes du ministre de la Défense Ehoud Barak arrivent en troisième position.
D'après ce sondage de l'institut TNS Teleseker réalisé auprès de 600 personnes, M. Nétanyahou, qui s'oppose à tout retrait important de Cisjordanie et veut poursuivre la colonisation, a les meilleures chances de diriger le prochain gouvernement. La marge d'erreur de l'enquête, publiée dans "Maariv", correspond à deux sièges parlementaires.
Par ailleurs, un rapport officiel confidentiel divulgué par le groupe israélien de défense des droits de l'homme Yesh Din montre que le gouvernement israélien est complice de la poursuite de la colonisation illégale en Cisjordanie, en contradiction avec les accords internationaux et les propres lois de l'Etat hébreu.
Le rapport montre que, dans de nombreux cas, les nouvelles implantations juives en Cisjordanie sont construites sur des terres appartenant à des Palestiniens et que le gouvernement israélien est au courant depuis longtemps de ces infractions mais les garde secrètes.
Ce rapport est une "grave mise en accusation" de l'armée et du gouvernement israéliens, estime Michael Sfard, avocat du groupe Yesh Din. Les autorités israéliennes, ajoute-t-il, "violent systématiquement les lois internationales et les droits à la propriété des habitants palestiniens". AP
"Étudiez comme si vous deviez vivre toujours; vivez comme si vous deviez mourir demain."

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité