CLOT Ziyad - Il n'y aura pas d'Etat palestinien

Recommandations, comptes rendus etc.
Répondre
L'Autre
Administrateur
Messages : 247
Enregistré le : sam. avr. 21, 2007 7:47 am

CLOT Ziyad - Il n'y aura pas d'Etat palestinien

Message par L'Autre » lun. nov. 22, 2010 4:57 pm

Il n'y aura pas d'Etat palestinien
de Ziyad Clot


Ziyad Clot partit en Palestine dans le but d’enseigner, pour un temps. Il se retrouva « conseiller juridique » pour la question des réfugiés Palestinien auprès de l’OLP, pour un temps… Dès le départ il n’y crut pas vraiment, il estime que le processus a depuis longtemps pris le pas sur la paix. C’est l’action qu’il put mener afin de promouvoir les droits des réfugiés palestiniens qui le motiva. Son témoignage est intéressant dans la mesure où il nous permet d’appréhender les négociations de l’intérieur. On cerne mieux à quel point les dirigeants palestiniens sont tiraillés entre les exigences de leurs bailleurs de fonds et les aspirations de leur peuple. Avec un rapport de force nettement en faveur des premiers…

En annexe, Ziyad Clot reproduit un document qui définit la position palestinienne :

La reconnaissance de la responsabilité d’Israël dans la création et la perpétuation du problème des réfugiés

La mise en œuvre du droit au retour via les différentes options offertes aux réfugiés (rapatriement, intégration dans les pays hôtes et établissement dans des Etats tiers) ;

La restitution et/ou une entière indemnisation pour les dommages matériels et immatériels subis par les réfugiés, y compris en raison de la perte de chance et des violations des droits humains résultant de leur exil forcé et prolongé.

S’il est indéniable qu’Israël est en partie responsable de l’exode palestinien, il est tout aussi irréfutable que les pays arabes (sauf peut-être la Jordanie) n’ont jamais rien fait pour faciliter l’intégration des réfugiés palestiniens, bien au contraire. Pourquoi ne pas en faire mention ?

Pour ce qui est de la mise en œuvre du droit au retour, l’auteur est favorable à son application dans tout l’ancien territoire de la Palestine du mandat britannique. A savoir l’Israël de 1948 et les actuels territoires occupés. Sans aucune limitation. Est-ce réellement là la position officielle palestinienne ? A l’époque de Taba, Sylvain Cypel (Les Emmurés, p. 244) affirme que les Palestiniens acceptaient de limiter le retour à 300'000 personnes réparties entre Israël et la future Palestine. Depuis qu’en est-il ? A ce propos Ziyad Clot témoigne que tout au long de sa mission il n’a jamais réussi à déterminer quelle était la ligne rouge d’Abou Mazen et de ses fidèles.

Dernièrement, les grands absents de l’ouvrage sont justement les réfugiés. Existe-t-il une enquête menée par l’UNRWA ou par un autre organisme sur leurs souhaits ? L’auteur reproche à Abou Mazen de brader leurs droits sans les avoir consulté, mais est-ce que lui en sait plus sur leurs désirs ?
"Étudiez comme si vous deviez vivre toujours; vivez comme si vous deviez mourir demain."

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités